Accueil > Les actualités > Les articles récents > Le SMI invité au ministère de l’économie, des finances et du numérique

Le SMI invité au ministère de l’économie, des finances et du numérique

9 avril 2015

Le SMI invité au ministère de l'économie, des finances et

Le mardi 7 avril, M. Quinkal s’est rendu, accompagné de la coordinatrice du réseau des EPN de Drôme et d’Ardèche, au ministère de l’économie, des finances et du numérique, sur invitation de l’Agence du numérique (mission usages et services)

Afin d’imaginer une expérimentation visant à favoriser la prise en compte des questions de médiation numérique (éducation au médias, enseignement scientifique et technique) dans le cadre des temps d’activités périscolaires, le Syndicat a intégré un groupe de travail constitué par l’Agence du Numérique. Ainsi, cette première réunion a permis de faire un point sur :
- les activités menées dans les territoires
- les besoins des animateurs multimédia pour mener des activités à la fois pédagogiques et récréatives
- les modèles économiques destinés à assurer la viabilité et la généralisation d’une telle expérimentation.
- la disparité des réalités des territoires (à la fois en terme d’organisation horaires, des tranches d’âge, du matériel).

Le Syndicat étant une des rares structures en France qui porte une mission de coordination et d’animation des EPN, son témoignage a permis de remonter les préoccupations et les constats des animateurs, restant ainsi au plus prés des réalités territoriales. Il a également permis de mettre en avant les besoins en terme de formation (notamment pour ce qui concerne les aspects pédagogiques indispensables pour des interventions auprès d’enfants scolarisés en maternelle et primaire) et d’insister sur la question de la légitimité à intervenir en milieu scolaire qui reste à travailler. Ainsi, le syndicat s’est appuyé sur l’expérimentation menée en Région Rhône-Alpes qui visait à faire passer aux animateurs le certificat informatique et Internet dédié aux métiers de l’enseignement (C2I2E), en appelant de ses souhaits une généralisation d’une telle expérimentation. En effet, les sollicitations concernent à la fois les temps d’activité péri-scolaire mais aussi des intervention auprès des collèges ou des lycées.

Enfin, le syndicat a valorisé son action qui vise à proposer l’acquisition d’un kit matériel aux écoles des communes adhérentes, le projet "école connectée" (cf. brochure ci dessous), car mener des projets de médiation numérique au sein des établissements scolaires suppose :
- des compétences techniques et pédagogiques
- des activités pensées avec des objectifs pédagogiques identifiés adaptables aux différentes organisations de ses temps péri-scolaires
- du matériel adapté et de qualité dont la maintenance doit être assurée sur le long terme.

[Aller en haut de page]