Accueil > Les actualités > Le service RTC n’est plus

Le service RTC n’est plus

7 août 2013

Le service RTC n'est plus

Le Réseau Téléphonique Commuté (RTC) est l’un des premiers services mis en place aux Inforoutes.
Depuis quelques semaines, plus aucune commune adhérente au Syndicat ne l’utilise. Ce service, 17 ans après son lancement, a donc été arrêté.
Petit retour sur ce service historique et ce qui le remplace.

À l’époque, l’abonnement mensuel (RTC) coûtait 90 F. TTC pour les habitants de communes adhérentes aux Inforoutes et 110 F. TTC pour les habitants de communes non adhérentes.

Ce service permettait de se connecter à Internet en ne payant que le coût de la communication téléphonique depuis son ordinateur jusqu’au serveur des Inforoutes situé au Cheylard. Ainsi, la connexion Internet ne représentait pour la plupart des Ardéchois qu’un coût de connexion au tarif local. Avant cela, les internautes devaient se connecter à des serveurs basés par exemple dans la région lyonnaise. Ils payaient donc un coût de communication excessivement élevé, ce qui de fait restreignait l’accès à Internet. Par ce service RTC, le Syndicat a ainsi démocratisé l’accès à la toile mondiale. Avec la généralisation de l’ADSL, ce service n’a aujourd’hui plus de raison d’être.

Depuis quelques semaines, plus aucune commune adhérente au Syndicat ne l’utilise. Ce service, 17 ans après son lancement, a donc été arrêté.

Depuis le début de sa création, le Syndicat s’efforce de satisfaire les besoins des adhérents à travers des moyens techniques adaptés à leur époque :
- en novembre 1996 une plateforme machines est mise en place au Cheylard (en savoir plus).
- début 2010, les serveurs sont migrés à Alixan (en savoir plus).
- début 2014 les Inforoutes posséderont leur propre salle serveurs à Privas.

[Aller en haut de page]