Accueil > Les actualités > Discours de M. Maurice Quinkal, le 12 mai 2011

Discours de M. Maurice Quinkal, le 12 mai 2011

12 mai 2011

Discours de M. Maurice Quinkal, le 12 mai 2011

Prononcé à Davézieux lors de l’événement "Territoire Innovant Connecté" organisé par la Communauté de Communes du Bassin d’Annonay les 11, 12 et 13 mai 2011.

"Mesdames, messieurs les élus,
Monsieur le député,
Monsieur le sous-préfet,

Chers amis,

Je veux tout d’abord remercier tous les élus et les personnels de la communauté de communes du Bassin d’Annonay d’avoir organisé cette belle manifestation autour des technologies de l’information et de la communication, et de leur importance dans le développement des territoires.

C’est un domaine dans lequel le Sivu des Inforoutes œuvre depuis plus de quinze ans et ce n’est pas un hasard si cet évènement a lieu, ici, à Davézieux, sur le bassin d’Annonay.
Je veux en effet rappeler le partenariat qui nous unit à la ville d’Annonay depuis 1996, au tout début de notre syndicat, lorsque la ville a accueilli une antenne du Sivu d’abord en centre ville, puis au château de Déomas.
Et celui avec la Cocoba, qui a commencé bien avant que celle-ci n’adhère formellement, puisqu’elle a été une des premières à utiliser notre service de dématérialisation des marchés, en 2005.
Depuis de nombreuses années, le Sivu est aussi partenaire de la Chambre de commerce d’Annonay, qui nous fournit les certificats nécessaires à la signature électronique, pour la transmission des Actes des collectivités adhérentes aux services préfectoraux du contrôle de légalité.
Et c’est aussi avec la CCI que nous avons fondé Cybardèche, pour laquelle nous intervenons souvent dans les actions de sensibilisation des entreprises à la dématérialisation des marchés publics.

De fait, les relations des Inforoutes avec les élus du bassin d’Annonay, et celles, quotidiennes, de nos agents avec les personnels des services informatiques de la ville-centre, sont plus à mettre au niveau d’un véritable compagnonnage que d’un simple partenariat.

— 

En tant que vice-président du syndicat ADN, qui, vous le savez, a déployé plus de 2000 kilomètres de fibre optique sur la Drôme et l’Ardèche, je veux féliciter les élus du bassin d’Annonay pour leur implication et l’énergie qu’ils ont mise à développer avec nous un maillage serré de ce territoire, en fibre optique, gage de développement économique à venir.

Ce réseau très-haut débit, bi-départemental, a aussi permis au Sivu de monter en gamme pour tous ses services Internet, grâce à l’installation de sa plateforme technique chez l’opérateur même du réseau, la société ADTIM, à Alixan. Il permet aussi au Sivu de revenir sur un de ses terrains de prédilection, la visioconférence, qu’il pratique depuis 15ans, et de doter le territoire ardéchois d’un service départemental qui compte déjà 10 salons répartis du nord au sud.

— 

Mais nous sommes ce soir aussi réunis autour de la célébration de la très belle performance que notre département a réalisée lors de la dernière édition du Label Villes-Internet. Il faut rappeler en effet que l’Ardèche a été mise en avant lors de la remise nationale des labels, en janvier à Bordeaux, grâce à sa participation imposante puisque 10% des communes françaises labellisées 2011 sont des communes ardéchoises.
Je laisserai à Florence Durand-Tornare, fondatrice et déléguée générale de ce label qui existe depuis déjà 12 ans, le soin de vous en détailler les tenants et les aboutissants au cours de la soirée.
Je la remercie très chaleureusement de nous faire l’honneur d’être venue de la capitale pour une remise spécifique des labels aux communes ardéchoises.
Je ferai juste preuve d’un peu d’immodestie en soulignant que le travail du Sivu, en mutualisant l’adhésion à l’association, en accompagnant les candidatures, a sûrement contribué à ce beau résultat.

— 

Il est temps pour moi de conclure, et je le ferai en m’effaçant devant un personnage que vous connaissez tous, au moins de nom.
Il est en effet impossible, en Ardèche, de parler de l’importance des TIC dans le développement des territoires sans évoquer le souvenir de notre premier président, Jacques Dondoux, qui m’avait entraîné il y a maintenant plus de 15 ans dans la fondation et la belle aventure du Sivu des Inforoutes de l’Ardèche. Les élus de la Cocoba souhaitaient ce soir lui rendre hommage, et ils m’ont confié cet honneur.
Alors, plutôt qu’un long discours, j’ai choisi de vous montrer le petit film qu’avait réalisé en 2007 un réalisateur ardéchois, Christian Tran, à l’occasion de l’hommage que le conseil général de l’Ardèche avait rendu au plus brillant de ses vice-présidents.

Je vous remercie de votre attention,"

Visionner la vidéo en lien avec l’événement

[Aller en haut de page]