Accueil > Les actualités > Deux nouvelles agentes aux Inforoutes

Deux nouvelles agentes aux Inforoutes

10 février 2014

Deux nouvelles agentes aux Inforoutes

Depuis décembre 2013, Estelle Roche et Athénée Roubin renforcent l’équipe du Syndicat mixte des Inforoutes. Estelle est assistante aux collectivités pour les logiciels de gestion et Athénée est la première femme technicienne de maintenance aux Inforoutes. Découvrez-les.

Estelle Roche

Estelle Roche, une utilisatrice de Cosoluce désormais assistante aux collectivités pour les logiciels de gestion

Estelle Roche partage sa semaine entre deux syndicats. Depuis le 16 décembre, elle travaille à mi-temps au Syndicat mixte des Inforoutes, les mardis et vendredis toute la journée et le mercredi matin. Les autres jours, elle travaille au SIVOM de l’Ay-Ozon

Dans ce SIVOM, elle assure les tâches de secrétariat, d’administration et de comptabilité. L’an dernier, le SIVOM a souhaité utiliser TIPI pour la facturation. Estelle a alors comparé les solutions possibles sur le marché et a proposé le logiciel Cosoluce, qui a été retenu. "C’est le coût et surtout la proximité de l’assistance qui m’ont convaincue. L’installation et la formation se sont bien passées avec Ludovic et Stéphanie." En avril 2013, Estelle perd son mi-temps de secrétaire comptable dans une structure privée. Avec l’augmentation des adhésions au service Cosoluce, le Syndicat des Inforoutes, sur les conseils de Ludovic Bayle, embauche Estelle pour aider les collectivités dans l’utilisation de Cosoluce. "Être utilisateur et être assistante, ce sont deux emplois différents. Ce que j’utilise au SIVOM ne représente qu’une petite partie du logiciel. Il permet de faire beaucoup plus de choses, comme l’état civil ou les élections. Il me reste encore beaucoup à apprendre !" conclut-elle.


Athénée Roubin

Athénée Roubin, première femme technicienne de maintenance aux Inforoutes

Que faisiez-vous avant de venir au Syndicat ?
J’ai fait une licence informatique à Valence, où je me suis installée. J’ai travaillé dans plusieurs entreprises privées. Mes deux derniers postes étaient dans des centres d’appels, dont l’un pour Apple. J’étais 100% au téléphone, sans jamais mettre de visage sur l’utilisateur.

Pourquoi êtes-vous passé du privé au public ?
C’était une belle opportunité car j’avais envie de changer d’air, de retrouver le contact avec les gens, de retrouver l’impression que je rends service. Le changement est important car je suis passée d’une structure à 250 personnes au Syndicat des Inforoutes où il y a 21 agents.

Comment s’est passée l’adaptation ?
Techniquement, je connaissais mais ce sont les spécificités comme les collèges ou les écoles qui demandent plus de temps. C’est pourquoi je suis d’abord allée sur le terrain avant de faire la hotline afin de me familiariser à ces environnements.

Vous êtes la première femme dans l’équipe technique...
Et ça se passe très bien. Il n’y a aucun préjugé, ni dans l’équipe ni avec les clients. Je n’ai eu aucune mauvaise expérience jusqu’à maintenant. J’ai même parfois l’impression d’être un peu couvée !

Estelle et Athéenée ont rejoint l'équipe des Inforoutes début décembre 2013

[Aller en haut de page]