Accueil > Les actualités > Convention " formation" avec l’inspection d’académie

Convention " formation" avec l’inspection d’académie

22 mai 2006

Lundi 22 mai 2006, Jeannie Hodin, inspectrice d’académie, et Maurice Quinkal, président du sivu des Inforoutes, ont tenu une conférence de presse lors de la signature d’une convention portant sur la formation des enseignants des écoles élémentaires de l’Ardèche.

Madame HODIN s’est félicitée des bonnes relations, déjà très anciennes, qui unissent le sivu et l’inspection d’académie dans le domaine de la formation des professeurs des écoles aux TIC. L’ambition du partenariat entre le Sivu et l’IA est de :

- renforcer le potentiel d’offres de formation pour l’utilisation d’internet
- favoriser le rapprochement entre les animateurs TICE de l’inspection d’académie et les intervenants du Sivu dans les écoles
- intervenir aurès des maires et des enseignants pour que le taux d’équipement évolue
- permettre à un plus grand nombre d’élèves de valider leur B2i (brevet informatique et internet)

Mme Hodin a souligné que l’opération "Un pc par classe", menée par le sivu avec l’aide du conseil général, avait déjà permis de faire baisser de façon sensible, de 25 en 2004 à 13 en 2005, le nombre d’élèves pour un ordinateur dans les écoles ardéchoises et donné quelques statistiques dressées par ses services :
- chaque classe est aujourd’hui dotée d’ 1,3 ordinateur
- chaque école de 5,1 ordinateurs
- 3 écoles (sur 460) n’ont pas d’ordinateur
- 34,6 % des écoles connectées le sont par le haut-débit.

signatures de Jeannie Hodin, inspectrice d'académie, et Maurice Quinkal, président du sivu des Inforoutesconférence de presseJeannie Hodin et Maurice Quinkal

Elle a souligné que les collectivités locales et territoriales devaient continuer d’agir pour que ce dernier taux augmente fortement. En effet, la mise en place progressive de la " base élèves ", déjà généralisée à partir du collège sur le territoire national, va s’étendre au premier degré à partir de la rentrée 2006, d’abord à un nombre restreint de communes expérimentales, puis elle sera progressivement généralisée sur l’ensemble des mairies et écoles. Cette base permettra de suivre la scolarité de l’élève depuis sa première inscription en maternelle jusqu’à l’université et elle nécessite une connexion de type Adsl.

Monsieur QUINKAL a de son côté retracé l’historique du programme de formation des enseignants, engagé en 1997 par le sivu, pour répondre à la demande générée par les premiers équipements mis à disposition des écoles par le syndicat lors de sa première opération "un pc par école" menée sur ses fonds propres entre 1996 et 2000. Il a souligné le rôle essentiel joué par l’inspection académique, dès le démarrage du sivu en 1995, par l’action décisive de son inspecteur de l’époque, Jean Michel Sivirine, qui avait provoqué les premières adhésions de communes en lançant un appel à candidature des écoles pour le programme "inforoutes en milieu rural".

Maurice Quinkal a cité les différentes collaboration du Sivu au service public de l’éducation, à travers :

- la formation des enseignants
- la fourniture de plus de 1200 ordinateurs aux écoles depuis dix ans, au début sur ses fonds propres, aujourd’hui avec l’aide du conseil général, dans le cadre de l’opération "Un pc par classe"
- la maintenance et le dépannage au quotidien de ces machines, disséminées sur tout le territoire ardéchois, qui est vaste et accidenté, par une équipe de 6 techniciens
- l’assistance aux enseignants par une "hotline" toujours disponible

Il a salué les initiatives prises par Mme Hodin dès son arrivée l’an dernier en Ardèche, tout d’abord de mettre en place des réunions trimestrielles de coordination des actions mutuelles, entre les équipes de l’IA et du Sivu. Et ensuite de conventionner le dispositif de formation du Sivu pour les enseignants. Cette convention aura en effet pour principale conséquence d’intégrer les formations délivrées par le Sivu dans le temps de travail des enseignants, puisque c’est l’éducation nationale, à travers les IEN, qui assurera désormais la programmation et la gestion des sessions de formation, dans le cadre des conférences pédagogiques, le sivu mettant à disposition ses personnels et ses outils.

Il a aussi souligné que cette convention permettra au sivu de redéployer ses moyens sur un autre public, de plus en plus nombreux, de ses programmes de formation, qui est celui des secrétaires de mairie et des personnels administratifs des communes. Le sivu est le principal soutien des communes à la migration des procédures publiques vers l’internet, à travers la dématérialisation des marchés, et celle à venir du contrôle de légalité. Il vient aussi de s’engager dans la fourniture de matériel et de services informatiques aux communes, jusque là limitée au secteur scolaire, et qui s’étend, en 2006, à tous les services communaux.

Pour conclure, l’inspectrice d’académie et le président du sivu ont souligné que c’est par ce type de collaboration entre l’Etat et les collectivités locales que le service public parviendra à un objectif partagé par tous : l’égalité des chances offertes aux enfants de France, qu’ils habitent une grande métropole ou une petite commune rurale.

Les principaux articles de la convention sont en ligne...

[Aller en haut de page]