Accueil > Actions > Plan "École Numérique Rurale" > L’action du SIVU dans le cadre du plan "École numérique rurale"

L’action du SIVU dans le cadre du plan "École numérique rurale"

4 janvier 2010

Le plan "École Numérique Rurale" a pour objectif le développement des TIC dans les écoles des petites communes de moins de 2000 habitants. En Ardèche, 199 communes sont concernées et ont donc pu postuler au programme de relance du Ministère de l’Education Nationale.

Le Syndicat des Inforoutes de l’Ardèche contribue depuis 1996 au développement des TIC dans les écoles. À chaque "mini-révolution", il est présent pour assister les communes dans la prise en mains et l’appropriation des nouveaux outils. Depuis le printemps 2009, il s’investit dans le plan "École numérique rurale". Retour sur l’action 2009 et action actuelle.

-  Retour sur la démarche de candidature...
Afin d’être retenue, la commune rurale devait entre autres, comporter moins de 2000 habitants et faire acte de candidature auprès de l’Inspection Académique de son territoire. L’acte de candidature devait présenter les devis de fournisseurs qui répondaient au cahier des charges.
Ces critères de sélection permettaient au syndicat des Inforoutes de l’Ardèche de proposer une offre de services à ses communes adhérentes. En charge de l’informatique et de l’internet de nombreuses collectivités ardéchoises, il possède une connaissance approfondie du territoire, et en particulier des nouvelles technologies dans le milieu scolaire, développée à travers l’opération "1PC par classe" et les services de maintenance et de conseil rendus au quotidien dans les écoles.

- L’offre de services du Syndicat des Inforoutes
L’offre de services du Syndicat comprenait l’ensemble du matériel et des prestations prévues au cahier des charges de l’opération, et restait largement en-dessous du plafond des dépenses, ce qui laissait de la marge pour ajouter d’éventuelles options adaptées à la situation des écoles.
Les différentes configurations techniques proposées pouvaient toutes être adaptées suite au diagnostic local mené avec les écoles, et assorties d’options. 100% conformes au cahier des charges de l’opération, ces configurations permettaient aux communes d’être retenues.

- Résultats... et chiffres de 2009
Le 3 juin, près de 120 dossiers de candidature provenant des communes ardéchoises parvenaient à l’inspection académique de l’Ardèche à Privas.
Début décembre 2009, le Syndicat des Inforoutes annonçait 33 écoles déjà installées par ses soins ou prêtes à l’être, sur 63 dossiers retenus par l’inspection académique et le prévoyant comme fournisseur. Il avait aussi commandé 30 TBI sur le 1er marché, puis 21 sur le 2ème, ainsi qu’un total de 800 portables.

- Pré-visite - installation - formation : le "concret"
Précédent l’installation du matériel, une pré-visite a lieu dans chaque école signataire du devis des Inforoutes, ainsi qu’une formation des enseignants aux nouveaux outils mis en place (6 heures sur la classe mobile, 3 heures sur le tableau blanc interactif), toutes deux organisées par l’équipe des Inforoutes, en lien avec l’inspection académique et le centre de documentation pédagogique de l’Ardèche.
Chaque installation mobilise 2 agents du Syndicat, pendant plusieurs jours.

-  Et après ? Assistance/maintenance : la mission continue...
Conformément à ses missions, le Syndicat assurera la maintenance du matériel, suivra les garanties, se déplacera en cas de problème (déplacements illimités), et cela pendant 3 ans.
Dans le cas où l’école mobile serait partagée entre deux écoles d’une même commune, l’équipe technique du Syndicat apportera une assistance aux enseignants dans le déplacement du matériel.
Le comité syndical a décidé en 2007 que cette prestation d’assistance et de secours informatique concernait tous les matériels des écoles des collectivités adhérentes, qu’ils aient été fournis par le Syndicat ou non. Elle est prise en charge dans la cotisation d’adhésion.

Pour davantage d’information, veuillez contacter l’équipe administrative.

[Aller en haut de page]